coa_banner

La communauté d’athlétisme (CoA) Lausanne-Riviera s’apprête à vivre, en cette année 2016, sa dix-neuvième saison athlétique. Si aujourd’hui la situation semble favorable, il faut bien dire que ça ne fut pas une partie de plaisir pour faire admettre aux athlètes du club cette union aussi délicate qu’improbable. Critiquée avant même d’avoir vu le jour, cette communauté d’athlétisme est pourtant le fruit d’une très longue réflexion et, surtout, représente la plus belle réponse à un état de fait assez complexe, ancré dans la tête des dirigeants de l’athlétisme lausannois et établi depuis plus d’un demi-siècle : à savoir que le Stade Lausanne et le Lausanne-Sports sont des clubs ennemis !

En 1997, alors que bien des tentatives de rapprochements avaient déjà avorté par le passé, les présidents des deux clubs lausannois (Raymond Cardinaux du SL et Jürg Landolt du LS), parviennent à trouver un terrain d’entente afin de mettre sur pied la création d’une communauté d’athlétisme en vue des championnats suisses interclubs et des championnats suisses de relais. Dans cet élan de solidarité athlétique rarement décelé à Lausanne, le comité d’élaboration de la CoA avait pourtant la vision portée bien plus loin que la distance séparant Vidy de la Pontaise. C’est ainsi qu’en approchant les dirigeants du CARE Vevey, la possibilité de fonder un club d’athlétisme drainant toute une région était évidemment nettement plus positive pour la « survie » de l’athlétisme sur les bords du Léman. Ainsi fut déposé en hiver 1997-1998 le dossier de la CoA Lausanne-Riviera auprès du bureau de la Fédération Suisse d’Athlétisme à Berne, exactement 200 ans après la Révolution Vaudoise. Deux mois plus tard, la CoA Lausanne-Riviera était née, mais elle a d’emblée dû essuyer quelques échos peu sympathiques. A l’interne, les débuts furent aussi très laborieux, surtout au niveau administratif. Mais les erreurs commises furent autant de bonnes leçons qui nous servent aujourd’hui. La CoA tourne désormais à une bonne vitesse de croisière et les instigateurs de cette union entre la capitale et la Riviera Vaudoise ont finalement fait un joli cadeau aux athlètes de cette région.

Sur le plan matériel, il nous fallait évidemment un nouveau maillot pour les compétitions. Après la saison 1998, la solution fut trouvée grâce à Mme Françoise Zweifel, directrice du Musée Olympique et à Jean-François Pahud, conservateur du Musée, président central du LS, ancien athlète et Président d’honneur du Lausanne-Sports Athlétisme. Nous remercions donc très chaleureusement le Musée Olympique pour son généreux soutien envers la CoA Lausanne-Riviera.

Au niveau purement sportif, le bilan est tout à fait conforme aux attentes. L’équipe CSI des hommes est passée de la LNC en 1998 à la LNA en 2000, décrochant ainsi le droit d’affronter les meilleurs clubs du pays. Il y eut tout de même trois relégations en LNB (2002, 2005 et 2009). Si lors des deux premières fois l’équipe avait su réagir la saison suivante en gagnant la finale de LNB et en regagnant ainsi sa place en LNA, nous avons échoué deux années de suite en 2010 et 2011. La finale de LNB 2012 à la Pontaise nous a heureusement permis de rejoindre l’élite et depuis nous nous comportons de fort belle manière avec un cinquième rang en 2013 et des quatrièmes places en 2014 et en 2015.
L’équipe des filles ne fut pas en reste non plus avec une brillante ascension en LNB décrochée en 1999 à Vidy et en LNA en 2006 à Genève. Depuis, ce team se classe entre les places trois à cinq lors de chaque finale CSI de LNA. En 2015, une série d’événements négatifs a plombé cette équipe et elle a été incroyablement reléguée en LNB ! L’opération « retour en LNA » se disputera à St-Gall le 21 mai 2016.
Les juniors U20 ont gagné deux titres d’affilée (2003 et 2004) et ils ont pu participer en 2004 à la Coupe d’Europe des clubs U20 à Gateshead (Angleterre), où ils ont terminé brillants troisièmes. Deux ans plus tard, ce sont les juniores U20 qui remportèrent le titre suisse à Langenthal et en 2007 elles ont aussi pu prendre part à cette Coupe d’Europe des clubs U20. A Tampere (Finlande), malgré un temps frais, les filles ont réalisé un bel exploit en obtenant une superbe deuxième place. En 2011, les garçons ont à nouveau eu l’honneur de participer à cette coupe d’Europe des clubs U20. A Tuzla (Bosnie-Herzégovine), ils ont terminé au septième rang. En 2012, nos juniors ont une nouvelle fois remporté cette compétition et ils ont pris part en 2013 à la quatrième participation de la CoA à la coupe d’Europe. A Leiria (Portugal), l’équipe a terminé au sixième rang. Enfin en 2015, les juniors ont fêté à Zurich une belle victoire et ils ont obtenu la qualification européenne pour la cinquième fois en douze ans. La compétition se déroulera à Castellon (Espagne) le 17 septembre 2016.

Lors des championnats suisses de relais, nous avons trouvé avec cette compétition l’un des meilleurs moments de chaque saison. En effet, la synergie et l’esprit d’équipe n’y est jamais autant marqué qu’à cette occasion. Les éditions de 2006 à 2008 nous ont même permis de remporter à chaque fois le bilan des médailles.

L’autre face de cette communauté d’athlétisme, c’est bien entendu la possibilité de regrouper les compétences au niveau des entraînement spécifiques, surtout dans les disciplines techniques.

Ce survol rapide et succinct de l’histoire de la CoA Lausanne-Riviera donne tout de même un bel aperçu de la nécessité d’une telle organisation dans la région car l’athlétisme a besoin d’un écho à grande échelle. Les trois clubs d’athlétisme que sont le Stade Lausanne, le Lausanne-Sports et le CA Riviera (ex-CARE Vevey) ont donc tout à gagner en travaillant ensemble, pour le bien de l’athlétisme de la région. Nous avons commencé petit, mais nous avons su évoluer en fonction des athlètes que nous avons. Cette évolution est superbe à vivre, mais pas évidente à gérer. Car ne nous voilons pas la face, les temps sont durs pour notre sport!